Il est très important de faire du sport pendant votre grossesse. Que ce soit pour votre santé mentale, votre bien-être, votre poids, ou bien d’autres maux.

Par exemple pour éviter les hémorroïdes, phénomène et calvaire fréquent lors d’une grossesse. D’ailleurs même en faisant du sport je ne vous garantis pas de ne pas en avoir… Mais si vous êtes atteinte d’hémorroïdes, cliquez ici pour découvrir le meilleur traitement hémorroïdes.

J’attire votre attention sur le fait que bons nombres de traitements ne sont pas adaptés à la femme enceinte, voici un article sur les traitements hémorroïdes pendant la grossesse

Malgré les bienfaits du sport il faut rester prudent car certains sports peuvent être dangereux pour le bébé.

Vous devez être prudent face à toute activité qui risque de vous faire perdre l’équilibre. Votre centre de gravité change au fur et à mesure que votre bosse grandit, vous risquez donc davantage de perdre l’équilibre.

Il est donc préférable de mettre en veilleuse le ski nautique, l’équitation, le snowboard, la gymnastique, le ski alpin, l’escalade, le patinage, le hockey sur glace et le surf pendant votre grossesse. Ces sports comportent également le risque de vous faire tomber sur le ventre, ce qui pourrait blesser votre bébé en pleine croissance.

Là encore, en raison du risque de chute, il est préférable d’éviter des sports tels que le tennis et le vélo de montagne pendant la grossesse, si vous n’y êtes pas habituée. Pour la même raison, de nombreux professionnels de la santé vous conseillent d’éviter de faire du vélo sur route, après votre deuxième trimestre. Le vélo d’appartement est une option plus sûre.

Toutefois, si le vélo est votre mode de transport habituel, vous pouvez choisir de continuer. Assurez-vous simplement de pouvoir garder votre équilibre et de pouvoir vous tourner suffisamment pour voir dans toutes les directions aux carrefours.

Vous devez éviter de pratiquer des sports de contact ou de collision tels que le squash, le football, le rugby, le hockey, le netball, le volley-ball, la boxe, le kickboxing et le judo. Ces sports peuvent provoquer des coups à l’estomac.

La plongée sous-marine n’est pas sans danger pendant la grossesse, car vous risquez de contracter le mal de décompression. Elle augmente également le risque de fausse-couche et de donner naissance à un bébé atteint de malformations.

Les sports d’altitude, tels que la montgolfière et l’alpinisme à des hauteurs de 2 500 mètres ou plus, doivent également être évités. Le changement de niveau d’oxygène vous expose, vous et votre bébé, au mal de l’altitude. Les toboggans aquatiques et la plupart des attractions des parcs d’attractions ne sont pas non plus à votre portée. Ils impliquent souvent un atterrissage forcé, ou une accélération ou un ralentissement soudain, qui pourrait nuire à votre bébé.

Les exercices d’intensité modérée, où votre cœur bat plus vite mais où vous pouvez encore parler, ne devraient pas faire monter votre température corporelle. Mais pour réduire le risque de surchauffe, buvez beaucoup d’eau et ne faites pas d’exercice par temps très chaud ou humide.

Nager ou faire de l’aquagym dans une piscine chauffée normale ne devrait pas non plus vous faire surchauffer, mais lorsque vous êtes enceinte, il est préférable d’éviter l’eau très chaude et les environnements chauds. Les recherches ne nous disent pas exactement quelle est la température de l’eau. Pour plus de sécurité, évitez les bains à remous, les hammams, les saunas et les cours de yoga ou de pilates chauds. Écoutez toujours votre corps lorsque vous faites de l’exercice, et ralentissez ou arrêtez si vous vous sentez fatigué ou mal.

Au bout de 16 semaines, évitez les exercices qui consistent à vous allonger sur le dos avec les jambes surélevées, comme les redressements assis. Le poids de votre utérus peut exercer une pression sur un vaisseau sanguin important (veine cave), ce qui vous fera perdre connaissance ou vous donnera des vertiges.

Si vous n’avez jamais fait d’exercice auparavant, ne vous lancez pas soudainement dans un exercice intense. Commencez plutôt progressivement et lentement, et essayez d’intégrer l’exercice dans votre vie quotidienne. Si vous faites de l’exercice pour la première fois pendant votre grossesse, parlez-en à votre médecin ou à votre sage-femme.

N’oubliez pas que la plupart des exercices sont sans danger pendant la grossesse et qu’ils sont bons pour vous. Trouvez une activité que vous aimez, car vous aurez plus de chances de continuer à en faire régulièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici